Ads Top

Immortalité, la dernière frontière

Immortalité, dernière frontière
Réalisatrice: Sylvie Blum
Auteures : Sylvie Blum, Caroline Arrighi de Casanova
Producteurs : ARTE France, What's Up Films, Argus Films, Radio Canada
Nationalité : France
 

Et si l’on pouvait enfin repousser la mort, étendre notre espérance de vie indéfiniment grâce à la science ?
Ce sont ces questions que Sylvie Blum aborde dans ce documentaire de 90 minutes qui fait un état des lieux des technologies actuelles pouvant potentiellement nous apporter ce temps supplémentaire. Car ici il n’est pas question de science-fiction mais bien de science et des pistes que celle-ci peut nous offrir.

La cryogénisation

Encore inimaginable il y a quelques années, la cryogénisation (un procédé de refroidissement du corps pour sa conservation sans dommage) est actuellement une réalité. La société Cryonics stock d’ailleurs plus d’une centaine de corps dans l’espoir d’un jour les réanimer pour les guérir, leur offrir une longévité accrue, voir une seconde jeunesse.
Évidemment, cette solution laisse place à de nombreuses inconnus, que ce soit sur la possibilité de réveiller les individus, sur le stockage à long terme si jamais la société vient à faire faillite, ou sur l’avancé de la médecine dans le futur.

Le Clonage

Et si plutôt que d’avoir recours aux congélateurs high-tech, la solution miracle venait de la photocopieuse ?
Depuis le clonage de la brebis Dolly en 1996 qui avait fait les gros titres et attisé la peur d’un futur ressemblant au meilleurs des mondes d’Aldous Huxley, les choses ont bien changés.
Dans le monde hippique par exemple, c’est maintenant une pratique couramment utilisé pour les meilleurs chevaux.
Mais pour l’être humain, on est encore loin d’y parvenir. Le procédé s’avère d’une part très complexe à mettre en œuvre, et d’autre part il pose de nombreuses questions éthiques.
L’autre problème reste bien évidemment celui de la conscience, car se cloner c’est bien joli, mais cela n’en fait qu’un nouvel individu partageant son matériel génétique qu’il va falloir élever et éduquer.

Le transhumanisme

Et si la solution passait par l’alliance de l’humain et de la machine ?
Des implants augmentant nos capacités mentales, au téléchargement de son esprit dans un corps robotique, en passant par les diverses prothèses bioniques, c’est cela que promet le transhumanisme. Faire abstraction de la chair et se concentrer sur l’esprit. Mais là encore on est encore loin de réaliser les promesses avancées. Comment s’imaginer numériser sa conscience quand on est encore incapable d’avoir une IA fonctionnelle ? Si les recherches dans le domaine avancent en permanence, on n’est pourtant pas près de créer un robot capable de penser par soi-même, encore moins de télécharger son esprit dans la machine.
C’est peut-être au cœur de la Silicon Valley qu’il faut aller pour trouver les solutions les plus prometteuses avec la société Calico, co-crée par Google (qui pour rappel embauche aussi le pape du transhumanisme, Ray Kurtzweil), qui œuvre dans le domaine des biotechnologies et cherche des solutions pour lutter contre le vieillissement.
A en écouter certains, il s’agit d’une affaire de 20 ou 30 ans avant de voir les premiers résultats. A moins que tout ceci ne soit qu’un effet de manche pour attirer l’argent des investisseurs.

Les implications

Bien sûr, le reportage ne peut pas parler de toutes ces éventualités sans parler de tout ce que l’immortalité, ou en tout cas une longévité étendu, implique pour nos sociétés, d’un point vue éthique, social ou même en termes de construction sociétal.
Et c’est là que le reportage déçoit un peu, en élargissant pas suffisamment sa vision. Certes, il évoque la possibilité que ces solutions antivieillissement soient dans un premier temps réservés au plus riches au détriment du reste des populations. Il imagine toutefois un effet semblable à la croissance des technologies informationnelles avec de nouvelles générations moins chères et accessibles au plus grand nombre, une conclusion optimiste mais qui évitent des points importants.
Qu’en est-il d’une société où personne ne meurt, la reproduction est-elle encore possible, ou même souhaitable ?
Et ne risque-t-on pas de voir une oligarchie toute puissante d’immortels vieillissants se réserver le pouvoir face à un peuple mortel ?

Les exemples actuels abondent fortement dans ce sens et ne donnent pas une vision forcément réjouissante d’un futur où les nantis pourraient se payer tous les traitements à la pointe. La science-fiction a d’ailleurs beaucoup écrit sur le sujet et nous a fortement mis en garde contre ces dérives potentielles.

- Article de Xapur sur la cryogénisation
- La bande-annonce[no-sidebar]

1 commentaire:

  1. J'ai bien aimé ce documentaire.
    L'approche de la SF ouvre à elle seule tout ce débat philosophique.

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à commenter mais sachez que tout spam sera impitoyablement anéanti !
(vous pouvez aussi utiliser un compte Facebook)

Fourni par Blogger.