Ads Top

[Critique] 10 Cloverfield Lane

avis sur le film 10 Cloverfield Lane

Avec un nom comprenant Cloverfield, et une forte allusion dans le texte de l’affiche, il n’est pas besoin d’être devin pour savoir que le film 10 Cloverfield Lane se revendique d’une parenté avec Cloverfield, le film de 2008. Pour autant, il en prend un peu le contre-pied en étant un film de bunker, avec huis-clos en petit comité au lieu d'être un film de monstres apocalyptique à grand spectacle.

Après un accident de la route, alors qu’elle venait de quitter son petit ami, Michelle se réveille enchaînée, dans une petite pièce souterraine. Son geôlier, Howard, lui annonce qu’une attaque chimique ou bactériologique a dévasté le monde extérieur. Ils sont les seuls survivants, avec Emmett, un jeune homme un peu paumé que Howard a également recueilli. Les explications de Howard étant peu crédibles, Michelle décide de s’échapper mais les choses ne sont pas si faciles.

film 10 Cloverfield Lane

Le film joue sur les ressorts classiques du genre : paranoïa, confiance plus ou moins bien placée, sympathie ou crainte envers les autres, trahison, pour jouer avec le spectateur et le laisser se poser des questions (et annuler ou modifier quelques minutes plus tard ce qui avait été esquissé auparavant). Howard est-il un kidnappeur, un pervers ? Le monde a-t-il été réellement dévasté ? Est-ce une attaque chimique, bactériologique, une invasion alien, une guerre mondiale ? Dans le bunker, la tension monte et quelques péripéties (pannes, alertes, conflits de personnes) étirent le film qui manque parfois de rythme.

Dans ce genre de huis-clos, les acteurs font tout. Et si Mary Elizabeth Winstead manque un peu d’épaisseur au début, elle devient plus intéressante sur la fin, en se révélant de plus en plus combative et rebelle. Mais celui qui s’en sort le mieux est l’imposant John Goodman, tour à tour sympathique puis inquiétant, tout en étant parfois pathétique. En bref, il sauve le film. John Gallagher Jr, lui, est nettement plus neutre.

10 Clovefield Lane

Dommage par contre que la fin de 10 Cloverfield Lane sombre dans le grand n’importe quoi, confus et mal filmé, annulant du coup une bonne partie de l’intérêt du film et me laissant une impression mitigée (sans être d’ailleurs vraiment raccord avec le premier Cloverfield, d’ailleurs). A réserver aux fans de films de bunker et de huis-clos…

Un film de Dan Trachtenberg, avec Mary Elizabeth Winstead, John Goodman, John Gallagher Jr
Sortie cinéma le 16/03/2016. Sortie DVD - Blu-ray le 26/07/2016.
Durée : 1 h 43

Article initialement paru en avril 2016 sur mon ancien blog et remis à jour.[no-sidebar]


Aucun commentaire:

N'hésitez pas à commenter mais sachez que tout spam sera impitoyablement anéanti !
(vous pouvez aussi utiliser un compte Facebook)

Fourni par Blogger.